• Le mythe de la viande

    Coucou les Cromignons,

    Je viens de visionner une vidéo de Christina Warriner, expertes des régimes alimentaires ancestraux. Enfin un avis féminin sur la diète paléo et très bien documenté, ça fait plaisir ;)

    Il s'avère qu'elle décortique le régime paléo comme il est habituellement présenté sur les sites américains: des hommes musclés et de la viande, beaucoup de viande!

    Elle détruit le mythe de l'homme paléolithique carnassier ! Elle explique qu'à cette époque, les animaux étaient bien maigrichons (animaux sauvages) et que quand ils attrapaient un lapin, ils mangeaient la viande certes, mais aussi la moelle osseuse, les abats... qui sont des sources de nutriments insoupçonnés! La chair rouge ne semble finalement pas être la panacée au niveau nutritionnel.

    Elle explique que selon les régions dans lesquels les hommes préhistoriques se trouvaient, ils avaient des régimes paléo complètement différents. Certains mangeaient plus de fruits, d'autres plus de plantes, d'autres plus d'animaux. Ils s'adaptaient à leur environnement.

    Sur des prélèvements de dents d'hommes de l'époque paléo, ils ont retrouvé des traces de céréales (orge). Et nos ancêtres avaient fabriqué des outils semblables à des mortiers pour écraser les céréales ou les légumineuses.

    Il semblerait donc que nos ancêtres paléo mangeaient de tout: tubercules, légumineuses, céréales sauvages, salades, légumes, fruits, animaux, oeufs... Nous étions des opportunistes, mais des opportunistes intelligents qui ont su plus tard par l'agriculture modifier les variétés sauvages pour les rendre plus savoureuses, plus grosses et plus sucrée.

    Christina met en garde contre les processus actuels de conservation des aliments qui détruisent le développement des bactéries dans les bocaux. Or quand nous ingérons ces produits en conserve, nous détruisons peut être nos propres bactéries intestinales! Elle conseille de manger uniquement des produits frais. Elle alerte également sur la quantité de sucre que les populations actuelles mangent chaque jour et sur la pauvreté nutritionnelle des repas américains qui sont essentiellement constitués de blé, de maïs, de soja.

    La conclusion de Christina est que l'homme est fait pour manger des aliments frais, entiers (non transformés) et de la plus grande variété possible, avec beaucoup de végétaux, de toutes les couleurs, mais aussi en moindre quantité des protéines animales de bonne qualité (les abats semblent avoir ses faveurs).

    Je dois dire que je suis très contente, car cela corrobore mes impressions concernant le régime carné paléo et mon envie de diversifier mon alimentation en réintégrant les légumineuses et les céréales sans gluten.

    Je vous conseille de regarder cette vidéo. Vous pouvez changer la traduction des sous-titres en français en cliquant sur le rectangle "sous-titre" dans la barre sous la vidéo.

     


  • Commentaires

    1
    mlamo
    Lundi 11 Août 2014 à 13:32

    Personnellement, cela ne me surprend pas du tout. Ayant étudié en anthropologie, j'ai toujours trouvé un peu aberrant de croire que les hommes de l'époque paléo se nourrissaient de grandes quantité de viande. Tout dépendant d'où ils se trouvaient (géographiquement parlant), ils mangeaient plus ou moins de fruits/tubercules/noix et graines/viande. Je suis de cet avis qu'il est primordial d'éliminer le sucre et les aliments transformés. On mange ce qu'on l'on cuisine soi-même, avec des aliments frais.  Pour moi, c'est plutôt là que se trouvent la base d'une saine alimentation.

    Mlamo xxx

     

     

    2
    françoise
    Jeudi 14 Août 2014 à 10:43

    Bonjour Stéphanie et merci pour la vidéo.C'est très logique tout ça en fait.C'est sur que selon leur lieu de vie et le climat dont ils bénéficiaient les hommes de l'époque paléo devaient s'adapter et manger surement plus de végétaux en climat chaud ou tempéré et plus de viande ailleurs.Je regarde souvent l'émission"Rendez vous en terre inconnue"et on voit que c'est encore le cas pour certains peuples qui vivent encore en mode chasseurs cueilleurs,ils se nourissent  de tous ce qu'ils peuvent trouver de comestible,plus ou moins de végétaux,parfois en pays très froids uniquement de la viande .Personnellement  je pense qu'idéalement plus de végétal,moins de viande mais de qualité,plus de poisson gras et des oeufs,beaucoup de légumes, des fruits et pour les céréales c'est plus délicat,de plus en plus de gens ont des intolérences donc sans gluten c'est bien mieux,quant aux légumineuses il faut avoir un intestin en bon état pour les digérer ce qui n'est pas le cas de tout le monde a notre époque de malbouffe (souvent intestin poreux et enfflamé).Donc écouter son ressenti et adapter a son propre cas mais en tenant compte de tout cela,on a la chance de pouvoir avoir une alimentation très diversifiée et avec laquelle on peut se faire plaisir(pour la gourmande que je suis c'est important)!Bon encore une fois ,je suis d'accord avec toi,Stéphanie et ça correspond aussi a ce que j'apprends en ce moment sur Naturacoach!A bientot!

    Françoise

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :